08.12.21

Une recyclerie créative et artistique créée par l’Aapei Epanou

Innovation & diversification

Prestataire solidaire et responsable

Aapei Epanou

Depuis le début de l'année, des ateliers de recyclage créatif sont organisés par l’Aapei Epanou. Ils permettent de proposer une activité artistique aux résidents d'un foyer de vie, tout en donnant une seconde vie à des objets qui étaient destinés à la déchetterie.

Grâce au lancement de " L'Art'Recyclerie ", l’Aapei Epanou a développé un projet permettant de faire converger des valeurs environnementales et inclusives. « Nous avons fait le choix de mener cette activité avec des résidents d’un foyer de vie, en l’occurrence celui des Roseaux, situé à La Balme de Sillingy (74). Cela nous semblait important pour valoriser le rôle d’utilité sociale que peuvent avoir nos résidents », explique Sarah Brun, chargée de mission amélioration continue à l’Aapei Epanou. « On leur permet ainsi de développer davantage leur estime de soi, à travers un engagement pour la société, ici il s’agit d’un enjeu de développement durable », ajoute-t-elle. Une subvention européenne leur a permis d’embaucher une coordinatrice pour la recyclerie.

Plus de 200 kilos de déchets ont pu être évités d’être jetés depuis le début du projet, en janvier 2021. Grâce à un partenariat avec le Grand Annecy, les participants au projet se rendent régulièrement à la déchetterie pour récupérer des meubles encore en bon état. « Sur place, ces artistes en situation de handicap pourront sensibiliser les personnes, en leur expliquant que leurs objets peuvent encore servir. Ce sont des moments de rencontre intéressants par leur mixité sociale », souligne Sarah Brun.

Des pièces uniques créées

Sur la devanture de la boutique, trône la devise « un lieu unique, créatif et solidaire ». Tables, chevets, chaises, armoires, bureaux… Les meubles récupérés sont stockés en amont, pour préparer les ateliers. Ponçage, nettoyage, peinture, finitions, décorations… Le travail est méticuleux. Pour l’instant 17 personnes en situation de handicap interviennent à raison de
4 ateliers d’1h30 par semaine. Bien plus qu’une remise en état, c’est aussi une activité créative et artistique. L’atelier accueille aussi une équipe de bénévoles motivée par le partage des expériences et de savoir-faire.
Ouvert depuis février, l’espace showroom attenant à l’atelier est situé en plein centre-ville de La Balme de Sillingy, grâce à l’obtention d’un local à loyer modéré. « Les participants au projet voient les réactions des visiteurs et des clients, c’est très valorisant », constate Sarah Brun. Une vingtaine de meubles ont été vendus en moins de trois mois, sous la forme d’une contribution plancher à laquelle peut se rajouter un prix libre. L’argent récolté est réinvesti dans les frais de fonctionnement. D’autres objets comme des coussins sont aussi réalisés, certains participants étant très doués avec les machines à coudre. « Nous avons fait des journées test avec les résidents pour être sûrs que l’activité leur correspondait, afin que cela reste un moment de plaisir. Ce type de travail peut aussi créer une forme d’apaisement pour eux, avec les gestes répétitifs, le toucher de la matière… », ajoute Sarah Brun. Le projet pourrait aussi évoluer sur d’autres dimensions en se couplant par exemple avec une activité de café solidaire.

Delphine Dauvergne

Retour aux articles